Conférences

Apprendre à vivre - Leçons en temps de corona

 

VIDAS EM PANDEMI. NARRATIVAS DE PROFESSORES E PROFESSORAS - 25 novembre 2020

La crise sanitaire qui s’est abattue sur le monde il y a quelques mois et qui ébranle notre planète nous concerne tous sans exception et elle devrait nous faire définitivement prendre conscience qu’en ce début du 21ème siècle, l’humanité est embarquée de manière irréversible dans une communauté de destins. Nous sommes tous reliés dans une interdépendance sociale, économique, écologique et politique, nous sommes tous confrontés aux mêmes problèmes de vie et de mort. Ce minuscule virus provenant de Chine, surgi à la fin de l’année dernière, s’est propagé à une vitesse incontrôlable, pliant le monde à sa virulence, engendrant stupéfaction, angoisses et impuissance, faisant émerger des peurs archaïques ancrées dans la mémoire collective des grandes pandémies et épidémies de l’Histoire dont certaines récentes comme la grippe espagnole, le SARS ou Ebola en Afrique.

Le sentiment d’être entrés dans l’ère des grandes incertitudes et dans une imprévisibilité de l’avenir s’est peu à peu installé, altérant nos stabilités de vie, désorientant la nature de notre quotidien, qu’il soit affectif ou professionnel, et questionnant nos positions ...

FORMATION , SAVOIRS EXPÉRIENTIELS ET APPRENTISSAGE BIOGRAPHIQUE

 

Intervention à la rencontre annuelle « AUTOBIOGRAPHIE RAISONNÉE ET RECHERCHE - ACTION : OÙ EN SOMMES - NOUS ? »

Cette conférence se tiendra le 7 décembre 2018 au Centre d’économie sociale (Cestes) du CNAM - Amphithéâtre 1, Gaston Planté - 2, rue Conté - 75003-Paris

Résumé : La notion d’apprentissage biographique s’élabore dans le champ de la formation professionnelle continue : elle est liée à la reconnaissance des savoirs et des compétences issus de l’expérience et à la prise en compte dans les démarches et contenus de formation de l’individualisation des parcours personnels et professionnels. Faisant émerger le rôle fondateur du rapport biographique à la formation, les démarches de formation par «les histoires de vie» donnent accès à la dimension expérientielle des procès d’apprentissage et à la logique de construction biographique dont procèdent l’acquisition et l’appropriation des savoirs. Avec les notions de savoir de l’expérience, de constitution biographique du savoir, la notion d’apprentissage biographique contribue à poser le cadre d’une théorie biographique de l’apprentissage.

Comment « habitons-nous » ? Biographie et expérience de l’espace

 

Conférence à l’IRTESS de Dijon, 9 septembre 2014

« Habiter est la manière dont les mortels sont sur terre », écrivait Heidegger. Poser la question : Comment habitons-nous ?, c’est s’interroger sur nos manières d’être et d’agir dans et avec l’espace, c’est s’essayer à reconnaître la dimension constitutive de la spatialité dans nos expériences individuelles et collectives. Sur ce thème seront proposés des éléments de réflexion sur nos « manières d’habiter » dans et avec les espaces pluriels où se déploient nos existences et sur les constructions biographiques liées à nos pratiques de l’espace.

Avant de commencer mon exposé, il faut peut-être que j’indique très brièvement « le lieu d’où je parle », pour employer une expression qui appartient à une époque déjà ancienne, mais qui me semble bien convenir à mon propos, puisque je vais vous parler des « manières d’habiter », c’est-à-dire des manières d’être et d’agir dans et avec l’espace. Le lieu d’où je parle n’est cependant pas celui d’une géographe de l’espace humain, encore moins celui d’une urbaniste ou d’une architecte. Et pour que les choses soient bien claires entre nous, mon angle de vue ne sera pas non plus prioritairement celui du travail social dont vous êtes des experts. Le lieu d’où je parle est celui de la recherche biographique, c’est-à-dire d’un domaine de recherche psychosociale qui s’intéresse ...

Biographie et éducation

 

Faculté de Philosophie et de Lettres - Université de Buenos Aires, le Jeudi 26 avril 2012

L’objet de mon intervention est de préciser ou de repréciser les relations qu’entretiennent les espaces du biographique et de l’éducatif et de fixer ainsi le cadre dans lequel pourront venir s’inscrire des exposés plus spécifiques consacrés à des dispositifs particuliers qui investissent cette relation du biographique et de l’éducatif. A l’évidence, je ne pourrai pas reprendre l’ensemble des aspects développés dans le livre Biographie et éducation, dont la traduction espagnole est parue aux éditions éditions LPP-CLACSO. Je n’en retiendrai que quelques points...